Réseau national des collectivités
pour l'habitat participatif
Menu mobile

Vous êtes ici

La Mélodie

Grenoble

Programme

Nombre de logements: 
6 logements de 45 à 129 m² : 1 T2, 4 T3, 1 T4 Terrasses privatives

Composition: 

Espaces partagés :

  • Salle commune
  • Une chambre
  • Atelier
  • Local vélo
  • Jardin

7 Place Robert Schuman
38000 Grenoble

Contacts - Référent technique collectivité

Fanny Roussel
Chargée d'opérations habitat - Grenoble Alpes Métropole
04 56 58 51 58

Fiche d'identité

LOCALISATION

> Grenoble


TYPE DE PROJET

> groupé coopératif

  • Partenaires associés : Isère Habitat, Hapara
  • Nombre de logements : 6
  • Surface totale : 460 m² dont 80 m² d’espaces communs
  • Surface d’espaces partagés : 80 m²
  • Equipe de maîtrise d’œuvre : Laure Désiré architecte, Hapara (accompagnement projet de vie de groupe), CREA, Ingénierie (économiste), Soraetec (be structure), Climat’ic 5 (be fluides), Ingelec (be électricité)
  • Engagements sociaux / environnementaux : immeuble réalisé en structure mixte bois et béton
  • Prix de sortie au m²  : 1 150 € HT / m² SHab

Tous en coeur
Née d’un appel à projets de la Ville de Grenoble en 2009, La Mélodie se voit attribuer un terrain de 534 m² accueillant un immeuble vétuste d’anciens logements des instituteurs. Le groupe retenu, composé de 4 familles, est mis en relation, en 2012, avec Isère Habitat, société coopérative spécialisée dans la construction de logements neufs en accession sociale à la propriété. Pour garantir la participation des membres du groupe à la conception de leur logement, Isère Habitat, pour qui c’est la première expérience d’habitat participatif, s’associe avec Hapara, prestataire spécialisé dans l’accompagnement de groupes.

Localisation

> Grenoble


Type de projet

> groupé coopératif

Projet architectural

L’implantation du projet se fait en lieu et place de l’emprise de l’ancien immeuble démoli. La parcelle, située en frange de plusieurs typologies urbaines (l’école de Malherbe d’un côté et une zone pavillonnaire de l’autre) a été utilisée afin de permettre une orientation Sud-Est de la façade principale. Les balcons et terrasses bénéficient ainsi d’un bon ensoleillement et d’une vue dégagée sur les massifs de Belledonne et du Taillefert.

La volonté et le souhait des familles étaient de disposer d’espaces verts suffisants mais également de pouvoir aménager des pièces communes accessibles depuis le jardin. Le rez-de-chaussée du bâtiment laisse donc la part belle aux espaces ouverts et permet alors de gérer une circulation tout autour du bâtiment. Les familles peuvent à la fois se rendre dans la salle commune ou le local vélo ou encore dans leurs caves situées en fond de parcelle (bâtiment existant conservé). L’accès aux logements se fait par une coursive extérieure à claire-voie. Celle-ci, habillée de tasseaux en mélèze, assure la transition entre la cour de l’école de Malherbe et le bâtiment.

Ce petit immeuble réalisé en structure mixte bois, béton, s’organise sur 4 niveaux dont les deux derniers en duplex. Sa forme découle d’une recherche d’optimisation des attentes des habitants, des vues et orientations et des contraintes du PLU.

L’implantation du projet se fait en lieu et place de l’emprise de l’ancien immeuble démoli. La parcelle, située en frange de plusieurs typologies urbaines (l’école de Malherbe d’un côté et une zone pavillonnaire de l’autre) a été utilisée afin de permettre une orientation Sud-Est de la façade principale. Les balcons et terrasses bénéficient ainsi d’un bon ensoleillement et d’une vue dégagée sur les massifs de Belledonne et du Taillefert.